Articles de vulgarisation scientifique au service du bien-être:

Galerie Photos 3

Galerie Photos 3

Le thé vert, véritable brûle graisse

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

La consommation de thé est un rituel séculaire qui trouve ses origines en Chine. Cette pratique qui se retrouve dans les traditions de nombreux pays d'Asie est maintenant répandue dans le monde entier.
Le thé est extrait de la feuille et du bourgeon de théier (Camellia sinensis). Les différents types dépendent du degré de fermentation : les thés noirs sont fermentés, les thés Oolong sont semi-fermentés et le thé vert n'est pas fermenté.
Le thé noir est riche en polyphénols oxydés tandis que dans le thé vert cette oxydation est empêchée au cours du processus de production. Les polyphénols non oxydés présents dans le thé vert présentent un intérêt pharmacologique non négligeable. En effet, le thé vert possède des propriétés « brûle-graisse ».
Leurs mécanismes d’action ont été très étudiés et un modèle intégratif multi-paramétrique semble s’imposer : les polyphénols limitent l’absorption intestinale des lipides puis leur passage dans le sang après un repas, ils prolongent l'effet de l’adrénaline sur les cellules graisseuses et favorisent ainsi la libération d’acides gras libres et leur dégradation dans les centrales énergétiques musculaire. Les produits à base de thé vert constituent ainsi, sur une base scientifique avérée un véritable produit minceur.

Bibliographie :
Thavanesan N, British Journal of Nutrition (2011), 106, 1297–1309

Le soja, un aliment diététique de premier plan

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

Reconnu pour sa richesse en protéines et en graisses peu saturées, le soja constitue élément diététique de premier choix.
La présence d’isoflavones dans le soja semble présenter un intérêt non négligeable pour la santé et a suscité de nombreuses recherches cliniques et épidémiologiques.
En dehors des propriétés potentiellement allergisantes et de la survenue d’effets indésirables lorsque le soja est consommé en trop grande quantité, certains travaux cliniques ou épidémiologiques ont montré l’intérêt potentiel d’une consommation journalière de soja pour réduire le risque de survenue de certains cancers et de maladies coronariennes ou encore pour le renforcement osseux ou la limitation des effets nuisibles dus à la ménopause. Des travaux plus poussés sont toutefois nécessaires pour confirmer ces premiers résultats.

Bibliographie : Messina et al. J. Nutr. 140: 2289S–2295S, 2010

Les produits NéoBulle, bain douche et soins relaxants

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

La consommation raisonnée semble l’approche la plus intéressante et semble particulièrement pertinente depuis la crise financière de 2008.

Il est plus que jamais important de soutenir les sociétés qui commercialisent des produits sains et de qualité.

C’est le cas avec la marque NéoBulle initialement dédiée aux tous petits qui procure un tel sentiment de bien-être que ces produits peuvent recommandés à toutes et à tous.

Le bain douche détente aux douces bulles d’agrumes possède de réelles vertus relaxante et mérite d’être mis en exergue.

Les produits NéoBulle sont distribués en France et dans le monde entier.

http://www.neobulle.com

Les produits Cattier

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

L’apparence et le physique occupent une place essentielle dans notre société moderne.

La beauté des cheveux est très recherchée car elle constitue un vrai atout dans l’apparence et dégage une impression de bonne santé et de jeunesse.

Le premier soin à apporter à ses cheveux est bien évidemment un bon shampooing, comme ceux proposés par Cattier.

Ces produits d’hygiène « bien-être » sont non seulement très efficaces mais également exempts de produits toxiques tels que le paraben ou encore le phénoxyéthanol.

Bien que très galvaudé, le terme biologique s’applique réellement à ces produit certifiés par ECOCERT.

A noter, le moussant familial sans savon à base de saponaire, de lactoserum et d'eau de bleuet pour un lavage doux des cheveux et du corps.

A tester pour un bien-être, une efficacité et une sécurité garantis.

A noter que Cattier a été primé par le «Guide des Meilleurs Cosmétiques 2011-2012 ».

http://www.cattier-paris.com/

Galerie Photos 2

Galerie Photos 2

Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe bien-être

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

Sidi Larbi Cherkaoui est un chorégraphe bien-être. Ses origines multiples, sa foi douce et zen, sa tolérance, son intelligence et sa sensibilité font qu’il se dégage avec la souplesse qui le caractérise des clichés dans lesquels il serait tellement caricatural de le placer.

Certes, ses oeuvres convoquent l’agilité, la force musculaire et l’animalité, mais elles répondent également au souci d’une esthétique vocale et plastique dans laquelle la fragilité, la différence et la finesse ont leur place propre.

Sidi Larbi cherkaoui intègre et sublime ses expériences de vie pour notre plaisir et notre bien-être.

Codex 4, de Philippe Découflé

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

Codex 4 de Philippe Découflé est un spectacle de danse bien-être.

Le chorégraphe parvient à nous offrir sur quelques minutes un concentré de beauté, de précision et de poésie sur la base d’un duo qui contraste aussi bien par la différence de taille des danseurs que par leurs gestes mécaniques ou fluides.

Les costumes blanc écru, les personnages découpés dans une robe de poupée, le maquillage blanc et les chaussures immenses de clown ou encore les gestes de marionnette désarticulée de Christophe Salengro affublé d’une coiffe burlesque sont autant d’éléments reflétant le monde de l'enfance ou du cirque.

Les costumes immaculés dans un décor peu éclairé ainsi que les notes de blues nonchalantes apportent une ambiance rétro au spectacle.

La danseuse aux gestes suaves de babydoll multiplie les tentatives pour inculquer un souffle de vie à sa marionnette, et y parvient. Saisissant.

« Privée de bonbecs », de Susie Morgenstern et Mayah Gauthier

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

Susie Morgenstern, écrivaine à succès pour petits et grands enfants de 7 à 77 ans, est une personne haute en couleur au sens propre comme au sens figuré. Elle n’hésite pas à rehausser ses chaussures de lacets fluo ou à chausser des lunettes roses en forme de coeur.

Susie aime manger et assume son appétit et sa gourmandise puisqu’elle ne peut pas lutter contre. Cette attitude témoigne d’une sagesse digne des philosophes qui recommandent d’accepter au lieu de lutter. Car accepter ne veut pas dire renoncer mais se libérer.

Susie Morgenstern est une écrivaine importante car elle fait appel à l’intelligence et à la sensibilité des enfants.

Dans « Privée de bonbecs », édité à l’Ecole des loisirs, elle ose aborder des sujets graves comme la maladie psychiatrique ou le diabète tout en les enrobant de tendresse et de douceur.

Ce livre dont elle est l’auteur avec l’une de ses filles médecin spécialiste du diabète se lit d’une seule traite. Avec « Privée de bonbecs », on se sent moins seul face aux turbulences de la vie.

A lire sans modération.

« Le Pays », de Marie Darrieussecq

Note: 
0
Aucun vote pour le moment

Marie Darrieussecq est une écrivaine bien-être. Son livre « Le pays », édité chez POL, en témoigne.

Cette oeuvre dans laquelle sont détaillés les rites funéraires basques dégage un souffle vital d’une rare intensité.

Le récit de la vie quotidienne d’une écrivaine enceinte plongée dans l’écriture, la description touchante de la petite enfance, le charme que dégage le mari de la narratrice amoureuse rendent ce livre solaire.

Même le poids du secret de famille, la folie ou la disparition qui sont évoqués ne parviennent pas à entamer l’optimisme, la force de caractère et la pulsion de vie de la narratrice.

Marie Darrieussecq a le sens du détail et cisèle chacune de ses phrases et de ses idées. Le rythme s’appuie sur la construction du récit qui alterne descriptions de la vie quotidienne d’un couple mixte dans le microcosme basque et vagabondage onirique à la limite de l’inconscient.

La narratrice n’hésite pas à entrouvrir une porte par laquelle communiquent les vivants et les morts et nous aide à ressentir la présence des fantômes qui occupent aussi bien les maisons que les espaces mentaux.

Marie Darrieussecq nous démontre qu’avoir des racines solides et des rituels à la hauteur de ceux des Achuars de la jungle équatorienne permet d’apprivoiser sans crainte l’inconnu, l’étranger ou encore l’irrationnel.

Son dernier livre au titre remarquable "Il faut beaucoup aimer les hommes" vient d'obtenir le prix Médicis.

Grâce à son écriture, Marie comme la mer, console de toutes les laideurs.

Pages

S'abonner à www.lascienceculture.fr RSS